Comme un arbre dans un livre

En quittant mes fonctions de professeur, il y a maintenant plus de dix ans, je ne pensais pas qu’un jour quelqu’un puisse me ramener à l’école.

Mais, avec leur instituteur Michel Fiévet,  Maelys B, Clémentine, Tom, Josse, Alban, Noa, Clara, Clément, Maelys D, Lorenzo, Timeo, Lana, Emilie, Alessio, Grace, Maxime, Pauline, Gwen et Younes, ont été très forts. En recevant leur courrier en décembre dernier, c’est un peu comme s’ils m’avaient pris la main pour revenir d’une belle manière dans une salle de classe. Dans l’enveloppe qui m’attendait dans la boîte aux lettres de M sur m, se trouvait un beau livre, le fruit de leur travail en CM1-CM2 à Fontenoy dans l’Aisne, un livre sur un arbre, ou plus exactement sur la rencontre avec un arbre…

37

 

Il faut dire qu’ils ont un incroyable instituteur, et ce n’est pas pour rien qu’il a fait baptiser leur école du nom du poète : Jean Pierre NicolMichel Fiévet est un facteur de poésie, non seulement il envoie par mail à ceux qui le souhaitent, les poèmes qu’il lit, découvre et aime, mais en plus il fait véritablement oeuvre de poésie :

« L’étymologie du mot « poésie » est déjà une interprétation du fait poétique : poiêsis pour les Grecs signifie « création », du verbe poiein (« faire », « créer ») »

Dictionnaire Larousse

L’idée de Michel Fiévet était de choisir une phrase qu’il aimait dans un texte, un poème, une page d’écriture et de demander à ses élèves d’écrire à leur tour à partir de la phrase choisie, puis d’en faire une petit livre d’artistes. Quand j’ai, dans ce blog, présenté « mon arbre » de M sur m, celui qui est devenu le point fixe de mes rondes, je ne me doutais pas que ces quelques mots seraient le point de départ de 19 poèmes dans une classe de l’Aisne :

« Le point fixe de mes nouvelles explorations se dresse devant moi, à M-sur m, un arbre à part sur les remparts. Dès que je l’ai vu, en arrivant par la route au sud de la ville, j’ai su que ce serait lui. Il était le premier à m’adresser un signe amical, et puis il ressemblait de loin à un pin parasol..Cela me plaisait bien. »

photo arbre                                          Arrivée à M sur m – mai 2017

 

Pour les élèves de Michel Fiévet, imaginer que l’on puisse faire une rencontre avec un arbre, n’était peut être pas facile d’emblée, (« Il est un peu bizarre notre instit ? » ont-ils dû se dire, sans parler de mes histoires toutes aussi étranges d’arbre-point fixe,et de promenade à la ronde), mais ils ont pris le chemin de la poésie et ce qu’ils ont écrit et illustré est vraiment très beau :

8

 

9.jpg

10.jpg

11

12

13

14

15.jpg

16.jpg

17

18

19

20

 

22

23.jpg

24

 

25

26

28

29

 

Chers  Maelys B, Clémentine, Tom, Josse, Alban, Noa, Clara, Clément, Maelys D, Lorenzo, Timeo, Lana, Emilie, Alessio, Grace, Maxime, Pauline, Gwen et Younes,

Un arbre de Montreuil sur mer, point de départ des promenades que je raconte, a inspiré vos magnifiques poèmes, soigneusement imprimés sur un papier particulier, un papier précieux qui contient peut-être – qui sait ?- quelques copeaux venant d’un arbre. Mais surtout, j’ai appris que ce beau papier a été donné à votre instituteur par Jean le Mauve, qui fut typographe, poète, éditeur et fondateur des…. éditions de l’arbre. Vous avez réalisé une merveilleuse ronde d’arbre en arbres. 

Racine-Francoise-L-arbre-De-Jean-Le-Mauve-Livre-847358262_L

Je voudrais simplement vous féliciter, vous dire merci.

Quand j’étais en CM1, j’aurais bien volontiers eu envie de quitter l’école (déjà !!). Mon instituteur n’était pas drôle du tout et ne me faisait pas écrire de poésie, loin de là. J’aurais plutôt voulu être dans la classe de mon père, intituteur Freinet, où – cela me faisait rêver- il y avait une vraie imprimerie dont se servaient les élèves pour confectionner un journal de classe… et tant d’autres choses qui me semblaient géniales pendant que je copiais le « Bled », exercices et page 60. A cette époque précisément je lisais Tistou les pouces verts et surtout inlassablement un livre, qui aujourd’hui ne vous plairait peut être pas, vous semblerait peut être ennuyeux, mais c’était déjà une histoire sur la rencontre d’un jeune garçon avec un arbre, une histoire que je trouvais extraordinaire. Je l’ai retrouvé pour vous. Alors si j’étais dans votre classe aujourd’hui, j’aurais simplement envie de vous la lire, en échange de la belle émotion reçue avec la réalisation de vos poèmes. Cela s’appelait « L’arbre de Leonard » mais cela aurait pu s’appeler aussi comme votre livre « la rencontre »..

1.jpg

 

C’est l’histoire d’un oiseau migrateur qui dépose une graine venue d’un pays lointain au bord du chemin d’un petit village, le village où habite Léonard.

2

La graine germa, une pousse sortit de terre et Léonard passa par là.

« Et la petite pousse se mit à grandir parce que Léonard l’aimait »

3

Puis :

« Les gens du village décidèrent tout simplement qu’on ne pouvait laisser pousser sur le bord du chemin un petit arbre aussi curieux que celui là » !!!!!

4

Léonard décida de prendre l’arbre pour le mettre à l’abri dans sa maison :

5.jpg

6.jpg

7.jpg

DSC01161

 

 

A suivre…..

 

Cher Michel,

Celle qui a un jour rangé ses affaires dans son sac pour ne plus remettre les pieds à l’école, sait ce que tu réalises au quotidien et l’énergie, la foi qu’il faut pour « faire ». Merci , immense bravo.. Pour toi ces quelques mots :

‘Il y a une façon poétique d’être au monde, non isolé dans un imaginaire fleuri, mais présent et engagé. Car la poésie est synonyme d’espérance.
La poésie ce n’est pas se piquer de mots. C’est une présence, un regard qui arrête l’instant, un être au monde sous le signe de la générosité. »

Frédéric Brun, éditions Poesis.

 

Isabelle, M sur m, le 17 janvier 2017..

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s