B comme.. De la Bouée à l’amer

La Bouée/ La Balise

« Ce trouble où me met l’homme permet de comprendre mon choix et mon comportement parmi les objets extérieurs. Si mon esprit s’est appliqué d’abord aux objets solides, sans doute n’est-ce pas par hasard. Je cherchais un étai, une bouée, une balustrade. »

Francis Ponge, La Seine, I

 

Depuis M sur m, la promenade au Crotoy est chaque fois l’occasion d’un rendez-vous particulier. J’y ai rendez-vous avec un magnifique point rouge dans la Baie – la B. -flottant ou gisant sur les bancs de sable, ancré solidement : une bouée, une balise maritime, un point fixe dans le mouvement perpétuel du paysage.

DSC02108 1108Photo©IB, 11 Août 2017

Turner amer

Tout en marchant sur le sable, l’esprit lui aussi en allers-retours, arrivée en cet endroit précis, j’ai chaque fois une pensée pour J.M. William Turner.. Et sans fermer les yeux, je me trouve alors en même temps dans cette salle de la Royal Academy en 1832, où étaient exposés côte à côte  Le « Ville d’Utrecht, prenant la mer » de Turner et « L’inauguration du pont de Waterloo » par Constable. William Turner, amer de voir le tableau de son rival si flamboyant alors que sa marine était assez monotone et grise, ou « trop jaune » comme le clamait Constable, fit éclat d’un coup de pinceau rouge lors des retouches finales, modifiant ainsi de manière remarquable son tableau :

DSC06480

dsc06484.jpg

Pierre Watt, Turner, menteur magnifique, 2010

The_Opening_of_Waterloo_Bridge_seen_from_Whitehall_Stairs_John_ConstableL’inauguration du pont de Waterloo, J. Constable

 

840f04fc-309d-d2d5-e2e5-566642400f45Ville d’Utrecht, prenant la mer, JMW Turner

840f04fc-309d-d2d5-e2e5-566642400f45 a

 

DSC02107 1108.JPGPhoto©Ib 11 Aout 2017

 

2Photo©Ib 13 juin 2017

 

DSC01820 0208

Photo©Ib 02 Août 2017

De la B à l’Amer

Cette bouée rouge est une balise maritime. Et sa définition n’en réserve pas moins toute une poésie :

 » De manière générique une balise est définie comme un objet flottant ou fixé au fond de la mer ou à terre, permettant de faciliter la navigation ou de signaler un danger, ou un chenal. Il peut s’agir d’une bouée, d’une tourelle maçonnée ou d’une perche.

Les balises sont constituées d’un « corps », d’un « voyant » qui coiffe le corps et éventuellement d’un « feu » qui permet d’identifier la balise de nuit. La signification de la balise est fournie par la couleur du corps, la forme, la couleur du voyant et dans certains cas la forme du corps. La nuit le feu, visible généralement sur plusieurs milles, permet d’identifier la balise par son rythme, sa couleur. »

Où j’apprends ce qu’est l’Amer :

Les balises d’atterrage des grands ports ou situées sur des grands axes de navigation (une vingtaine en France) peuvent être munies d’un système racon : il s’agit d’un émetteur transmettant un signal en forme de lettre du code morse sur la longueur d’onde 3 cm (voire 10cm pour certains) correspondant aux fréquences utilisées par les radars de navigation. Sur les écrans radars des navires apparaît alors l’écho de l’amer accompagné du signal en clair du type Morse. Ce système permet de confirmer l’identification de l’amer.

Amer :

Un amer est un point de repère fixe et identifiable sans ambiguïté utilisé pour la navigation maritime.

DSC05556 0212 0212.JPG

Photo©Ib 02 décembre 2017

L’écriture de la mer/ l’Amer : B comme Bâbord..

Cette bouée est une marque dans le paysage, mais aussi un langage, une forme d’écriture. En zone A, c’est à dire en Europe et en Afrique, le rouge cylindrique signifie bâbord  : « à laisser à bâbord en venant du large… »

Le moyen mnémotechnique pour se souvenir de sa signification est une jolie phrase Text’Styles :

« DEUX chiffre pair, BAS comme bâbord, SI surmonté d’un cylindre, ROUGES couleur de la bouée »

Et pour son pendant, la bouée verte conique qui signifie tribord, nous poursuivons dans le tissu :

« UN chiffre impair, TRI comme tribord, CO surmonté d’un cône, VERT couleur de la bouée »

1024px-Bouée_de_chenal_verte_et_rouge

Photo wikipédia

 

DSC05556 0212 (5)

Dans mes allers et retours tout en creusant les sens, ce rendez-vous que je ne manquerai pour rien au monde, prend aujourd’hui toute l’épaisseur de multiples ponts et langages. Il me plait à penser, dans cet endroit où la bouée n’est pas de sauvetage mais plutôt un point de passage, que j’ai désormais rendez vous, sans la moindre amertume avec l’amer de la Baie, habillé en deux bas si rouges…

 

Isabelle Baudelet, Les sens de l’écriture – Dictionnaire des sens Lettre B, 3 janvier 2018

 

B : Balise Bouée Baie Bâbord Bas si rouges

2 commentaires

  1. Quelle belle navigation, entre Turner et Constable, magnifiques géants tenus de garder leurs distances, comme tribord et bâbord… Et comment ne pas penser au géant de la poésie, Saint John Perse, dont le grand livre (Gallimard l’avait publié en grand format), Amers, est sublime (et m’est personnellement cher, me venant des mains d’un marin rencontré en mer).

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s